Catégories
Blog

2010-01-17 Jour de l’élection

Le jour des élections en Ukraine est donc déjà passé. Comme tout s’est passé à Kiev, je vais maintenant essayer de l’écrire.

Donc, la Cité devait être ouverte à 8 h 00, la commission s’est réunie à 7 h 15 et la réunion a commencé. Nous avions un quorum (les deux tiers) et avons commencé à nous préparer pour l’ouverture du site. Nous avons mis la main sur les listes électorales mises à jour. Nous avons vérifié les isoloirs. Scellé les urnes. Plus de 20 membres de la commission et une douzaine d’observateurs de différents partis étaient présents. À 8 heures du matin, nous avons ouvert le site et les gens sont tombés.

Les problèmes étaient les mêmes, ce ne sont pas les listes exactes d’électeurs qui ont été reçues de la commission électorale territoriale. Avec ces listes, constamment des problèmes, d’année en année les mêmes erreurs. Même si une personne rédige une demande à l’avance et est incluse dans la liste, pour la prochaine élection, elle devra faire de même – rédiger une demande d’inclusion dans la liste. C’est le genre d’imbécile dans notre pays.

Mythes et faits pour les électeurs :

1) Si je ne vote pas, quelqu’un votera pour moi.

Eh bien, il sera très difficile de le faire lorsque les gens voteront – ils signent les listes contre leur nom et montrent bien sûr leur passeport. Au bureau de vote siège généralement 2 membres de la commission de différents partis à la même table, l’un vérifie le document et le second donne un bulletin de vote. En principe, si vous êtes d’accord avec le membre de la commission qui vérifie les documents, alors vous pouvez voter pour quelqu’un, MAIS il y a encore des observateurs, d’autres membres de la commission, et l’électeur lui-même, qui peut venir voter, et s’il y a une signature contre son nom … il y aura un grand scandale. C’est très cher de le faire à Kiev, donc je doute qu’ils le fassent.

2) Vous devez venir avec votre stylo, puis ceux dans des cabines avec de l’encre effaçable

Eh bien, nous ne l’avons pas fait, les stylos nous ont été donnés par le TEC, et le point est dans l’encre? Ensuite, il est très difficile de livrer une tique, car 20 personnes vous regardent. Les stylos peuvent être remplacés par des électeurs, ils ne s’occupent pas vraiment de vous dans l’isoloir. Mais encore une fois, cela ne s’est jamais produit! Que l’encre disparaîtrait, mais tout est possible, mais cela risque plus de perturber les élections.

Supplémentaire. Bien que je pensais qu’en effet, si vous changez les poignées, vous pouvez priver le candidat de votes. Disons que je sais que beaucoup de gens voteront pour un certain candidat dans ce domaine, alors je change les stylos en encre invisible et tant de gens ne voteront pas pour lui :-). C’est aussi simple que cela. Pour cette raison, il est vraiment préférable de venir avec votre stylo.

3) Le fait que je ne sois pas sur les listes est à blâmer VOUS (membres de la commission)

Nous n’avons rien à voir avec les listes, le TEC (State Register, OCI) nous les donne. Par conséquent, il est préférable de clarifier à l’avance, 2 semaines à l’avance, si vous êtes sur les listes ou non.

4) Votez sans passeport

Ce n’est pas possible, la loi indique clairement quel document doit être avec vous.


D’accord, en fait le jour de l’élection, a continué.

Le bureau de vote a ouvert, le vote a commencé, en général, rien d’intéressant, tout est comme d’habitude. Quelques scandales sur les listes, et c’est là que l’aventure s’est terminée. Un jour passa, le soir le site fut fermé et le comptage commença. Nous avons tout compté correctement, tout s’est mis en place, nous sommes allés déposer des bulletins de vote à la TEC (commission électorale territoriale). Il y a une file d’attente comme d’habitude, nous avons attendu là pendant 3 heures, j’ai même réussi à dormir sur une chaise.

En général, la livraison des protocoles et des bulletins de vote est plutôt inintéressante. Le chef de la commission donne 2 protocoles, le premier d’entre eux est vérifié par des informaticiens, de sorte que tout en nombre convergerait dans l’ordinateur. En théorie, ils saisissent les données directement dans le serveur de la CEC (Commission électorale centrale). Et le deuxième protocole est lu par un membre de l’OCI, plus loin tous les membres de l’OCI votent officiellement pour accepter ou non le protocole et c’est tout. On peut dire que l’élection d’un membre de la PEC (commission électorale de circonscription) est terminée :-).

Il reste à prendre le salaire et à oublier tout ce cauchemar.